DSCN4346.JPG

Note : Ce billet d'humeur a été proposé pour publication dans l'InfoGonville de décembre 2013. Il n'a malheureusement pas été retenu. Nous le publions donc sur ce blog et nous encourageons à le diffuser par courrier électronique.

Le Bureau de Poste a fermé ses portes il y a quatre ans (2009) et le relais poste est depuis assuré par le 8 à Huit. Mais bien avant, la mairie a racheté ce lieu en 1871 pour y accueillir le bureau de la mairie et la salle de classe des garçons jusqu’en 1933. Cet endroit est donc, de par son histoire, un espace public qui a toujours rempli une fonction d’utilité publique, de surcroît situé dans le centre du village.

Alors oui, les Gonvillois que nous sommes s’étonnent aujourd’hui d’apprendre que l’ancien bureau de poste a été, suite à une délibération du Conseil municipal d'octobre 2013, mis en vente et ce, sans aucune concertation avec la population.

Il est vrai qu’une commune a le droit d’intervenir sur un espace public ou un bâtiment relevant du domaine public puisque l’urbanisme est une de ses principales prérogatives. Or, dans ce cas précis nous pensons qu’il peut y avoir des points de vue multiples sur le devenir d’un tel bâtiment. Et, dans un village encore à taille humaine tel que St Jean, nous avons la chance de pouvoir se connaître mais aussi de se reconnaître à l’occasion d’un débat. Echanger sur les projets est peut-être le gage d’une confiance sereine entre élus et habitants. C’est aussi une exigence dans l’exercice d’une démocratie heureuse de proximité !

Signataires : Myriam Vandamme, Hermine Lamy, Sylvain Raffourt, Laurence Raffourt-Lançon, Raymonde Interlegator, Jacques Interlegator, Jean-Louis Meynet, Catherine Jaucent-Macpherson, Alick Macpherson, Marie Claude Brulhart, Marie Hacquard...