DSCN4344.JPG

L’ancien Bureau des Postes a fermé ses portes il y a quatre ans (2009) et depuis le relais poste est assuré par le 8 à Huit. Beaucoup de nouveaux résidents ne connaissent donc pas ce bâtiment ancien qui colle au château dans sa façade sud d’un côté et ouvre sur un parking et des garages communaux de l’autre, rue de St Jean, là où nous fêtons ce soir la fenêtre de l’Avent. ESPACE PUBLIC, ce lieu était un véritable espace de rencontres et de déambulations !

Alors que l’ensemble de ce bâtiment, château1) , ancienne maison Mazucci qui servait alors de fruitière et ancienne poste ont été construits en trois étapes dès le XVè siècle, l’ex Bureau de Poste a toujours été, semble-t-il, indépendant du château. Au cadastre, l’ancienne poste est une propriété de 840 m2 (section cadastrale D858) qui comprend des garages communaux d’un côté, notamment celui des sapeurs-pompiers, un parking, une cour pour 450m2 et un espace vert (30m2). Ce dernier a servi de jardin potager 2).

Ce bâtiment du domaine public n’a rempli sa fonction de Bureau de Poste que de 1981 à sa fermeture en 2009. Dans l’ouvrage d’Alain Mélo sur Saint Jean de Gonville, on lit que de 1871 à 1933, ce lieu abritait la mairie et la classe des garçons. En effet, la commune avait en 1819 deux salles de classe dans le Presbytère. En 1860 le desservant paroissial s’opposa à ce que les classes aient lieu là. Vers 1866, l’Etat français insista par ailleurs pour que les communes construisent des écoles. Saint Jean s’étant déjà endettée à cette époque pour réparer l’église ne pouvait construire une école. La commune acquit donc en 1871 cette ancienne bâtisse qui est devenue en 1981 le Bureau de Poste3) .

De 1933 aux travaux de réaménagement du bâtiment en Bureau de Poste (de 1978 à 1980), ce lieu a abrité le bureau des Contrôleurs de zone et la salle, à la fois, de répétition de l’Harmonie et des cours de musique. St Jean était un des trois points de contrôle de la zone franche du Pays de Gex, aux côtés de Gex et de Collonges ; ce point couvrait alors l’espace entre Sergy et Collonges. Lors des travaux de 1978-1980, le local des contrôleurs de zone s’installe dans le garage des sapeurs-pompiers. Quant au premier étage, il a toujours été un appartement, soit de l’instituteur, soit du receveur des postes.

Les travaux de réaménagement de l’ancienne poste ont coûté près de 450'000 francs (environ 68'000 euros), la direction départementale des PTT a versé 100'000 francs d’avance puisque les PTT avaient demandé à la commune de pouvoir disposer d’une plus grande surface, soit 70m2 (au lieu de 19m2). L’appartement à l’étage comprend la même surface (trois pièces plus cuisine). Mais il y a aussi des combles et un sous-sol (environ 67m2). L’inauguration du nouveau Bureau de poste a eu lieu le 12 janvier 1981 au délicieux restaurant d’alors La fortune du pot de Monsieur Bruno Kempf et un mot de bienvenue est prononcé par Jean Flamand, le maire, à M. et Mme Roche, les nouveaux receveurs et locataires.

1) Le château, le corps de ferme et espace vert (surface de 4'000 m2) ont appartenu à la famille Prodon pendant quatre générations, soit Victor Prodon, l’arrière grand père de Denis. Le grand père y succède, Félix Prodon (1879-1956) et ensuite le père de Denis, Camille Prodon (1918 – 1992). Denis et ses sœurs y sont nés et y ont grandi. En 2011, ils vendent le château. 2) Un autre espace vert de 60m2 a également servi de jardin potager : du côté de la façade sud, il n’était pas visible du public qui se rendait au Bureau de Poste. 3) Si dans cette bâtisse a été donc transféré la classe des garçons en plus du Bureau de la mairie, la classe des filles a dû fermer, semble-t-il, faute d’espace. Elle n’aurait été rouverte dans la maison d’école (= la mairie actuelle) qu’en 1880. Cette maison comprenait alors une salle de classes au rez de chaussée et l’appartement de l’institutrice au premier étage, soit la salle actuelle du Conseil. En 1893 le bâtiment de la poste de 19m2 a été construit contre cette classe de filles. Le nouveau groupe scolaire tel que chaque résident connaît aujourd’hui a été inauguré en 1933 !