Club Urba de Saint Jean de Gonville

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 26 février 2016

La circulation, la vitesse...

Le Maire nous y invite, il faut s’y résoudre, on roule trop vite, dans le village, aux abords du village.

Les panneaux, les radars pédagogiques (les autres, les vrais sont au rebus ?) sont devenus des objets décoratifs. Alors que faire ?

Beaucoup d’entre nous pensent que la vertu et la pédagogie ne suffisent pas à calmer les ardeurs des chauffeurs qui accélèrent dans la montée de Choudans, sur la route du chêne ou de Dardagny. Etc. même la Charrière peut être un petit théâtre pour accélérateurs du quotidien. Comment des lors trouver un peu de bien être, un peu de qualité quand on pédale, quand on court ou quand on marche sur les routes faites pour tous !

Alors nous sommes bien d’accord avec le maire et le conseil pour réaliser quelques menus travaux pour faire ralentir, il serait bien dommage d’attendre encore un incident ou pire un accident. Et puis, en fait si nous y prêtons attention, c’est toute l’atmosphère qui change avec la vitesse : le stress lié au risque, le bruit lié à la vitesse. Inversement, rouler au pas mets tout un chacun en sécurité et en tranquillité !

D’aucuns avaient proposé que la route de Péron st jean soit neutralisée le dimanche après midi par exemple, histoire d’en faire, un moment seulement, une ballade agréable au pied du jura. En fait il suffit de bien peu de choses, chers concitoyens, pour que ce village de st jean ne perde pas sa qualité de vie au profit de la voiture qui dévale le matin et ronfle chaque soir !

Alors oui aux aménagements même modestes, temporaires, oui aux essais de ralentisseurs qui donnent la priorité aux habitants, aux enfants, aux passants, aux coureurs, aux cyclistes, aux anciens, enfin à tous.

Jl.meynet(@)gmail.com, pour continuer le débat

samedi 14 juin 2014

Mobilité douce | Revivre "à l'école sans voiture" de ce vendredi 13 juin 2014

La journée "à l'école sans voiture" de ce 13 juin a permis à une grande majorité d'enfants de se rendre à l'école à pied.

Pour cette nouvelle journée, le Club Urba a organisé la sécurisation de carrefours et passages dangereux (grande route, poids public, carrefour Choudans/Groisin, Rue de l'église, passage vers la voie ferrée), par la présence de quelques volontaires.

Dispositif léger mais efficace. Les parents semblent aussi apprécier cette aide, comme le montre cette courte vidéo :

video 13 juin 2014

Il serait souhaitable de renouveler cette initiative de manière régulière, durant la prochaine année scolaire ! Pour ceux qui souhaitent soutenir (même légèrement) dans cette initiative, vous pouvez vous adresser au club urba !

mercredi 11 juin 2014

Projet circuits des fontaines | Présentation aux élus de Saint Jean de Gonville

Le projet de "Circuits des fontaines" a été présenté aux élus de la commune ce lundi 9 juin. L'accent a été mis sur le circuit n°1 partant de la fontaine de l'église et passant par Choudans comme première tentative de mise en place. Le projet sera discuté lors du prochain Conseil municipal en juillet 2014. Nous espérons une délibération favorable pour une mise en oeuvre prochaine.

mercredi 7 mai 2014

Mobilité douce | Organisation d'une journée "à l'école sans voiture" le vendredi 13 juin - appel aux volontaires !

Le club Urba et les enseignants organisent une nouvelle journée "à l'école sans voiture" le vendredi 13 juin. Le but est que le maximum d'enfants puissent venir à l’école en évitant d’utiliser la voiture. Tous les moyens de transports non motorisés sont invités : baskets ou chaussures, vélos, trottinette, poussette…

A chaque édition sa spécificité (le but étant aussi de tester plusieures formules), nous proposons pour cette journée :

1 - de sécuriser les principaux carrefours/passages dangereux, matin et soir

2 - le matin, d'accueillir les enfants à l'école (tampon carte)

3 - le soir, de distribuer des tickets de "cinéma Saint Jean" pour une séance à une date ultérieure en juin.

1 - SECURISATION DES POINTS CHAUDS

Quelques personnes (avec vestes de sécurité) aideraient les enfants et les parents à traverser, matin et soir, notamment à

- la grande route

- carrefour Goisin / Choudan (evt. virage Choudan)

- carrefour "rte du chêne / rue de la louvatière"

- rue de l'église / école

Estimation : 8/10 personnes

2 - ACCUEIL ENFANTS MATIN

Nous tamponnerons les petites cartes des enfants venus sans voiture et les compterons. Cela demandera 6 personnes.

3 - CINE UN AUTRE JOUR / DISTRIBUTION DE TICKETS LE SOIR

Le soir, le periscolaire organise un spectacle. Nous avons donc décidé de ne pas organiser de soirée ciné ce jour là. Une autre date sera proposée (par Petra) et nous distribuerons des "tickets Cinéma de Saint Jean" aux enfants à la fin de la journée. Cela demande 2-3 personnes.

WANTED VOLONTAIRES

Nous avons donc besoin de 15-20 volontaires le matin et d'une 10ène le soir du 13 juin. Merci de vous inscrire dès maintenant sur le doodle pour annoncer votre disponibilité. Vous pouvez aussi laisser des commentaires pour faire d'autres propositions/suggestions !

http://doodle.com/zg83kqpapri78ez4pyktas89/admin#table

Merci et à tt bientôt !

vendredi 7 mars 2014

Elections municipales 2014 | Réponses au questionnaire du club URBA de la liste "vivre ensemble"

Mi-février, le club Urba a adressé un questionnaire aux candidats à l'élection municipale en espérant ainsi vivifier le débat démocratique. Nous avions annoncé aux candidats que nous diffuserions leurs réponses sur ce blog et par courrier électronique. Voici la réponse de la liste "Vivre ensemble à Saint Jean".

Bonjour,

Les candidats de la liste Vivre Ensemble à St Jean ont pris connaissance de votre questionnaire. A l’unanimité ils m’ont demandé de ne pas y répondre. En effet pourquoi les membres du (club URBA) seraient-ils informés prioritairement par rapport aux gonvilloises et gonvillois. Toutes ses questions et d’autres pourront être posées lors de notre réunion publique du lundi 17 mars à 20h15 à la salle polyvalente.

Cordialement,

Michel BRULHART

Tête de liste Vivre Ensemble à St Jean

Elections municipales 2014 | Réponses au questionnaire du club URBA de la liste "Un Village Réinventé"

Mi-février, le club Urba a adressé un questionnaire aux candidats à l'élection municipale en espérant ainsi vivifier le débat démocratique. Nous avions annoncé aux candidats que nous diffuserions leurs réponses sur ce blog et par courrier électronique. Voici la réponse de la liste "Un Village Réinventé" (UVR).

LISTE "Un Village Réinventé" - UVR

1. Acceptez-vous d’organiser une concertation approfondie avec la population et les parents d’élèves sur le projet école ?

Oui. La concertation avec tous les partenaires éducatifs a déjà débuté dans le cadre de la table ronde sur l'école qui s’est tenue le mardi 25 février 2014. Elle se poursuivra dès le lendemain de l'élection. Le dossier école est une priorité absolue. Les nouvelles classes qui seront installées dans l'actuelle bibliothèque devront accueillir les élèves dès septembre 2014.

2. Souhaitez-vous engager un projet d’aménagement du centre village autour de l’école et la mairie?

Oui. Notre projet d'aménagement prendra en compte la redéfinition de tous les lieux publics dont le centre historique du village. Le projet de l'école s'accompagnera d'un rééquilibrage des circulations autour de la rue de l'Eglise.

3. Considérez-vous comme prioritaire de réaliser un plan de circulation global, contraignant pour les véhicules, qui permette d’aboutir à des actions précises et rapides de ralentissement de la vitesse automobile dans le village ?

Oui. Un nouveau plan de circulation sera étudié ; des actions seront menées sur les déplacements doux (piétons, cycles...) par l'extension et le renforcement des marquages au sol, sur la réduction de vitesse et la mise en place de zones 10-30 km, voire des aires piétonnes.

4. Prenez-vous l’engagement de réintégrer le parc naturel du haut- jura ?

Oui, nous ferons tout notre possible dans ce sens, afin de bénéficier de l'expertise du Parc naturel du Haut Jura, de ses outils (par exemple l'outil de cartographie Descartes) et de la pertinence de sa charte dans les domaines de la gestion de l'environnement naturel et du développement du territoire...

5. Comment souhaitez-vous développer les Transports en Commun pour St jean ?

La concertation avec les communes du Sud Gessien sur le sujet des transports publics est fondamentale pour peser sur la CCPG et le Conseil Général de l'Ain.

6. Quelles actions souhaitez-vous développer pour le développement durable à St jean ?

Nous travaillerons avec tous ceux qui désirent participer à l'étude et à la mise en place d'actions concrètes au service du développement durable, des actions de sensibilisation autour de la gestion des déchets, l'organisation de journées « Plantation d’arbres », « avec les élus devant les points verts »…, un inventaire et des actions sur les décharges sauvages, une étude sur les effets des constructions du haut de Saint Jean de Gonville sur les réseaux d’eau, la gestion optimisée de l'éclairage public, la mise en valeur et protection des cours d'eau, etc…

7. Quelles actions souhaitez-vous réaliser pour encourager les activités culturelles dans le village ?

Afin de favoriser l'accès à la culture pour tous, nous proposons de développer les activités culturelles et associatives dans la Maison Temnomeroff et ses jardins. La bibliothèque sera installée au rez-de-chaussée et y proposera ses activités. La Maison Temnomeroff accueillera des concerts, des lectures publiques, des expositions et autres formes d'expressions culturelles ainsi que les réunions des associations.

8. Comment souhaitez-vous organiser la concertation publique en général ?

Sur chacun des chantiers et des sujets abordés de la mandature seront mises en place des passerelles de communication et d’échanges entre les élus, les associations, les clubs, les groupements d'habitants, les riverains et les quartiers. Les Gonvillois compétents et motivés seront invités à participer aux travaux des commissions dans leur domaine d'expertise. Toutes les informations en rapport avec les travaux et les activités de la municipalité seront disponibles en ligne sur le site internet de la mairie. Les panneaux d'affichages seront améliorés, certains ajoutés là où nécessaire.

9. Quelles actions souhaitez-vous lancer pour développer des activités commerciales, associatives, artisanales et de service ?

Nous accompagnerons le développement des commerces, des artisans et des entreprises, en maîtrisant les conditions d’un environnement favorable à leurs activités. Nous veillerons à maintenir les activités agricoles et de montagne.

Le maintien d'un cabinet médical à Saint Jean de Gonville est prioritaire.

Le développement d’un pôle d’aide aux aînés mobilisera les synergies de proximité et les services de soins : santé, bien-être, aide à domicile, portage de repas etc.

10. Quelle politique et quelles actions proposez-vous pour développer et qualifier les espaces publics dans les hameaux et au centre du village ?

  • Actions de promotion du patrimoine
  • Actions sur les flux de circulation
  • Encouragement à l’organisation d’évènements par quartiers
  • Marquage ou signalisation spécifique des différents centres et hameaux
  • Baptême et marquage des fontaines

11. Enfin quelles sont vos 3 priorités pour le mandat ?

Nous avons quatre priorités :

Reconstituer un groupe scolaire intégré

Nous proposons de mettre en place les solutions les plus adaptées pour la création de deux nouvelles classes, notamment dans le bâtiment de l'actuelle bibliothèque et de projeter à terme une cantine intégrée à l'école, tout en améliorant les aires récréatives. Nous voulons rétablir la confiance et le dialogue. Ce projet sera mené avec l’ensemble de la communauté éducative.

Créer un centre culturel et associatif dans la Maison Temnomeroff

Afin de favoriser l'accès à la culture pour tous, nous proposons de développer les activités culturelles et associatives dans la Maison Temnomeroff et ses jardins. La bibliothèque sera installée au rez-de-chaussée et y proposera ses activités. La Maison Temnomeroff accueillera des concerts, des lectures publiques, des expositions et autres formes d'expressions culturelles ainsi que les réunions des associations.

Développer un pôle d'aide aux soins pour les aînés

Pour favoriser le maintien à domicile des personnes âgées et leur éviter le déracinement en maison de retraite, nous proposons le développement d'un centre d'infirmiers et d'aides-soignants, et la mise en place de services d'aide à domicile. Les associations locales et départementales, les jeunes des écoles et des collèges seront étroitement associés à ce projet pilote. Nous en élaborerons le financement avec les différents partenaires de santé. Travailler activement à la présence et au maintien de médecins généralistes à Saint Jean de Gonville est aussi une priorité.

Réinventer un village

Se retrouver, se déplacer en sécurité, reconnaître la qualité dans les projets architecturaux nécessite de réinventer en permanence notre village. Développer de nouveaux espaces publics, autour des fontaines et dans tous les quartiers de Saint Jean de Gonville, centre historique, Mornex, Choudans, Sous Saint Jean, Mairie... Travailler sans tarder à une requalification des entrées du village et notamment à l’aménagement de la départementale et de ses abords… Mettre en place de nouveaux plans de circulation garantissant la mobilité au sens large dans Saint Jean de Gonville, pour les enfants, les jeunes, les actifs et les aînés. Élaborer une charte de qualité architecturale. Négocier avec les promoteurs la création d'équipements, d'espaces de vie et de sentiers piétons lors des nouveaux projets immobiliers. Proposer aux Gonvillois la mise hors circulation de certains quartiers le dimanche.

dimanche 23 février 2014

Elections municipales 2014 | Questionnaire adressé aux candidats

Ce questionnaire a été adressé aux candidats à l'élection municipale de 2014. Les réponses seront publiées intégralement sur ce blog.

Propositions de questions aux candidats aux élections municipales, Saint Jean de Gonville, 2014

1. Acceptez-vous d’organiser une concertation approfondie avec la population et les parents d’élèves sur le projet école ?

2. Souhaitez-vous engager un projet d’aménagement du centre village autour de l’école et la mairie?

3. Considérez-vous comme prioritaire de réaliser un plan de circulation global, contraignant pour les véhicules, qui permette d’aboutir à des actions précises et rapides de ralentissement de la vitesse automobile dans le village ?

4. Prenez-vous l’engagement de réintégrer le parc naturel du haut- jura ?

5. Comment souhaitez-vous développer les Transports en Commun pour St jean ?

6. Quelles actions souhaitez-vous développer pour le développement durable à St jean ?

7. Quelles actions souhaitez-vous réaliser pour encourager les activités culturelles dans le village ?

8. Comment souhaitez-vous organiser la concertation publique en général ?

9. Quelles actions souhaitez-vous lancer pour développer des activités commerciales, associatives, artisanales et de service ?

10. Quelle politique et quelles actions proposez-vous pour développer et qualifier les espaces publics dans les hameaux et au centre village ?

11. Enfin quelles sont vos 3 priorités pour le mandat ?

vendredi 21 février 2014

Le PLUi pour Plan Local Urbanisme intercommunal

Le PLUi, c’est à dire le plan local d’urbanisme intercommunal comme compétence intercommunautaire a été ajouté à la proposition de réforme des statuts de la CCPG, engagée au printemps 2013. Le 21 septembre 2013, le conseil communautaire a approuvé le projet de nouveaux statuts, ces statuts ayant pour but de créer le cadre de la coopération entre communes et CCPG.

Le débat sur le PLUi fut le plus long et le plus lourd puisque les élus craignaient de perdre leur pouvoir au profit de l’intercommunalité. La CCPG précise (source ci-bas) qu’il faut y voir un outil fédérateur pour une démarche commune et une vision globale du territoire. Le PLU reste donc un document réglementaire qui relève de la compétence des communes en ce qui concerne les projets d’urbanisation, l’urbanisme opérationnel mais chaque PLU devra respecter le PLUi, entendu comme document défini en commun et à partir duquel les communes pourront envisager leurs développement et aménagements.

Dans un proche avenir, la CCPG pense que la compétence PLUi lui permettra, dans le cadre du projet de loi ALUR (Accès aux logements et urbanisme rénové), « de bénéficier efficacement des effets de la loi, (…), en renforçant l’organisation et les procédures de co-élaboration avec les communes » ; la commune restant maître de l’élaboration…

La compétence CCPG-PLUi signifie aussi qu’à l’avenir l’instruction des permis de construire se fera par la CCPG (et non plus par la DDT (Direction départementale des territoires) mais que les maires resteront signataires des permis (et donc décideurs). (A noter : Seules sept communes gessiennes ont leur propre service d’instruction.

Le PLUi (avec le SCOT) s’inscrit dans une volonté de maîtriser « l’urbanisation galopante » puisque les taux de croissance démographiques actuels > 4% an « ne seront pas supportables indéfiniment » (Sce citée, p.7).

Politiquement, par cette compétence, il faut y voir un appel à l’union, afin de parler d’une seule voix face au projet d’agglomération avec Genève et la Haute-Savoie.

(Source : Territoires Pays de Gex – janvier 2014, pp.6-7)

mardi 14 janvier 2014

Billet d'humeur | L’avenir de l’ancienne poste nous intéresse.

DSCN4346.JPG

Note : Ce billet d'humeur a été proposé pour publication dans l'InfoGonville de décembre 2013. Il n'a malheureusement pas été retenu. Nous le publions donc sur ce blog et nous encourageons à le diffuser par courrier électronique.

Le Bureau de Poste a fermé ses portes il y a quatre ans (2009) et le relais poste est depuis assuré par le 8 à Huit. Mais bien avant, la mairie a racheté ce lieu en 1871 pour y accueillir le bureau de la mairie et la salle de classe des garçons jusqu’en 1933. Cet endroit est donc, de par son histoire, un espace public qui a toujours rempli une fonction d’utilité publique, de surcroît situé dans le centre du village.

Alors oui, les Gonvillois que nous sommes s’étonnent aujourd’hui d’apprendre que l’ancien bureau de poste a été, suite à une délibération du Conseil municipal d'octobre 2013, mis en vente et ce, sans aucune concertation avec la population.

Il est vrai qu’une commune a le droit d’intervenir sur un espace public ou un bâtiment relevant du domaine public puisque l’urbanisme est une de ses principales prérogatives. Or, dans ce cas précis nous pensons qu’il peut y avoir des points de vue multiples sur le devenir d’un tel bâtiment. Et, dans un village encore à taille humaine tel que St Jean, nous avons la chance de pouvoir se connaître mais aussi de se reconnaître à l’occasion d’un débat. Echanger sur les projets est peut-être le gage d’une confiance sereine entre élus et habitants. C’est aussi une exigence dans l’exercice d’une démocratie heureuse de proximité !

Signataires : Myriam Vandamme, Hermine Lamy, Sylvain Raffourt, Laurence Raffourt-Lançon, Raymonde Interlegator, Jacques Interlegator, Jean-Louis Meynet, Catherine Jaucent-Macpherson, Alick Macpherson, Marie Claude Brulhart, Marie Hacquard...

mercredi 11 décembre 2013

WikiGonvill' | L'ancienne poste de Saint Jean

DSCN4344.JPG

L’ancien Bureau des Postes a fermé ses portes il y a quatre ans (2009) et depuis le relais poste est assuré par le 8 à Huit. Beaucoup de nouveaux résidents ne connaissent donc pas ce bâtiment ancien qui colle au château dans sa façade sud d’un côté et ouvre sur un parking et des garages communaux de l’autre, rue de St Jean, là où nous fêtons ce soir la fenêtre de l’Avent. ESPACE PUBLIC, ce lieu était un véritable espace de rencontres et de déambulations !

Alors que l’ensemble de ce bâtiment, château1) , ancienne maison Mazucci qui servait alors de fruitière et ancienne poste ont été construits en trois étapes dès le XVè siècle, l’ex Bureau de Poste a toujours été, semble-t-il, indépendant du château. Au cadastre, l’ancienne poste est une propriété de 840 m2 (section cadastrale D858) qui comprend des garages communaux d’un côté, notamment celui des sapeurs-pompiers, un parking, une cour pour 450m2 et un espace vert (30m2). Ce dernier a servi de jardin potager 2).

Ce bâtiment du domaine public n’a rempli sa fonction de Bureau de Poste que de 1981 à sa fermeture en 2009. Dans l’ouvrage d’Alain Mélo sur Saint Jean de Gonville, on lit que de 1871 à 1933, ce lieu abritait la mairie et la classe des garçons. En effet, la commune avait en 1819 deux salles de classe dans le Presbytère. En 1860 le desservant paroissial s’opposa à ce que les classes aient lieu là. Vers 1866, l’Etat français insista par ailleurs pour que les communes construisent des écoles. Saint Jean s’étant déjà endettée à cette époque pour réparer l’église ne pouvait construire une école. La commune acquit donc en 1871 cette ancienne bâtisse qui est devenue en 1981 le Bureau de Poste3) .

De 1933 aux travaux de réaménagement du bâtiment en Bureau de Poste (de 1978 à 1980), ce lieu a abrité le bureau des Contrôleurs de zone et la salle, à la fois, de répétition de l’Harmonie et des cours de musique. St Jean était un des trois points de contrôle de la zone franche du Pays de Gex, aux côtés de Gex et de Collonges ; ce point couvrait alors l’espace entre Sergy et Collonges. Lors des travaux de 1978-1980, le local des contrôleurs de zone s’installe dans le garage des sapeurs-pompiers. Quant au premier étage, il a toujours été un appartement, soit de l’instituteur, soit du receveur des postes.

Les travaux de réaménagement de l’ancienne poste ont coûté près de 450'000 francs (environ 68'000 euros), la direction départementale des PTT a versé 100'000 francs d’avance puisque les PTT avaient demandé à la commune de pouvoir disposer d’une plus grande surface, soit 70m2 (au lieu de 19m2). L’appartement à l’étage comprend la même surface (trois pièces plus cuisine). Mais il y a aussi des combles et un sous-sol (environ 67m2). L’inauguration du nouveau Bureau de poste a eu lieu le 12 janvier 1981 au délicieux restaurant d’alors La fortune du pot de Monsieur Bruno Kempf et un mot de bienvenue est prononcé par Jean Flamand, le maire, à M. et Mme Roche, les nouveaux receveurs et locataires.

1) Le château, le corps de ferme et espace vert (surface de 4'000 m2) ont appartenu à la famille Prodon pendant quatre générations, soit Victor Prodon, l’arrière grand père de Denis. Le grand père y succède, Félix Prodon (1879-1956) et ensuite le père de Denis, Camille Prodon (1918 – 1992). Denis et ses sœurs y sont nés et y ont grandi. En 2011, ils vendent le château. 2) Un autre espace vert de 60m2 a également servi de jardin potager : du côté de la façade sud, il n’était pas visible du public qui se rendait au Bureau de Poste. 3) Si dans cette bâtisse a été donc transféré la classe des garçons en plus du Bureau de la mairie, la classe des filles a dû fermer, semble-t-il, faute d’espace. Elle n’aurait été rouverte dans la maison d’école (= la mairie actuelle) qu’en 1880. Cette maison comprenait alors une salle de classes au rez de chaussée et l’appartement de l’institutrice au premier étage, soit la salle actuelle du Conseil. En 1893 le bâtiment de la poste de 19m2 a été construit contre cette classe de filles. Le nouveau groupe scolaire tel que chaque résident connaît aujourd’hui a été inauguré en 1933 !

lundi 2 décembre 2013

Lettre ouverte | A propos de l'ancienne poste...

Le Club Urba a envoyé la lettre suivante à Monsieur le Maire pour s'enquérir de l'avenir de l'ancienne poste. Pour l'heure (2/12/13), cette lettre est restée sans réponse.


Saint Jean, le 1 novembre 2013

Monsieur le Maire,

Comme vous le savez, le Club Urba de St jean de Gonville prête une attention permanente aux questions et enjeux de développement du village. Ce regard citoyen entend donner la parole et penser l’avenir avec les habitants dans toute leur diversité. En ce moment, la question du centre village est d'actualité avec les projets privés et publics: avenir du site du château, avenir de la poste et avenir de l’école. Bien entendu nous savons les responsabilités du conseil et du maire en particulier mais nous savons aussi que ces sujets sont d’intérêt général pour l'avenir du village. Aujourd'hui, nous sommes inquiets sur ces questions, notamment la cession possible du site de la poste, faute d’une bonne information sûrement.

Nous tenons à vous adresser deux éléments de point de vue qui nous tiennent à cœur:

  • L’engagement de cette cession devrait se faire dans un contexte de réflexion globale de l'avenir du centre village. Quelles articulations entre ce site, la mairie et l’école ?
  • Pour le moins il nous semble que cette session devrait se réaliser avec des clauses suspensives liées à la bonne fin d’un projet d’intérêt général. Nous ne pouvons évidemment porter d'appréciation sans information précise à ce sujet.

Pourquoi vendre d'ailleurs au lieu de louer ? Nous sommes bien conscients que cette question de la cession est affaire municipale mais vous conviendrez que ce type de décision mérite un minimum d’échange avec les citoyens qui s’intéressent à l’avenir du village.

Le Club Urba souhaite exprimer des points de vue sûrement divers avant votre décision finale à ce sujet. Nous serions reconnaissants de votre attention à notre demande de séance sur l’avenir de la poste.

Nous vous adressons nos salutations distinguées


Note : la réponse sera publiée sur ce site, dès réception.

lundi 4 novembre 2013

Rencontre | Fenêtre de l'Avent, le jeudi 12 décembre à l'ancienne poste

Le Club Urba vous convie à partager le vin chaud le jeudi 12 décembre à partir de 18 heures sur la place de l'ancienne poste !Avent

mercredi 30 octobre 2013

WikiGonvill' | Histoire de St Jean

Petit historique de notre village

De ville franche privilégiée au 14ème siècle, Saint Jean de Gonville devint vers 1630 une communauté au même rang que les villages voisins, communauté qui fut érigée en commune à la Révolution. Le système féodal, divisant à outrance le territoire avait favorisé son essor autour de l’agriculture et de l’artisanat du cuir. Les gouvernements du 19ème siècle, en vue d’uniformiser l’Etat français, tentèrent de supprimer les particularismes locaux. Ils mirent en place une administration qui permettait une étroite surveillance des populations éloignées de la capitale. La mécanisation de l’agriculture et le développement de l’industrie et du commerce modifièrent la vie de la commune. Mais la révolution qu’apporta la création de la ligne ferroviaire Longeray-Divonne arrivait déjà dans un pays en perte démographique. Les deux guerres diminuèrent encore davantage la population. Vers 1950, le développement économique de Genève et de la Suisse déborda sur le Pays de Gex. La construction du CERN, l’essor de l’industrie genevoise et des organisations internationales créa suffisamment d’emplois pour fixer la population et attirer de la main-d’œuvre étrangère. Ces transformations nationales et régionales ont influencé la vie de la commune de Saint Jean de Gonville, mais les coutumes du vieux monde, profondément ancrées dans le terroir ont permis au village de conserver son caractère.

Extrait de « Saint Jean de Gonville » d’Alain Mélo - 1983 Ed : Mairie de Saint jean de Gonville

WikiGonvill' | Mode d'élection 2014

En vue des élections municipales du 9 et 15 mars 2014

Deux changements législatifs par rapport au dernier scrutin et applicables à St Jean de Gonville : - listes contenant le nombre exact de conseillers municipaux à élire et - la parité, soit l’alternance : une candidate, un candidat, etc. La loi ayant abaissé le seuil de 3'500 habitants à 1'000 habitants, la commune de Saint Jean de Gonville est donc maintenant dans cette obligation. Quant au nombre de conseillers à élire, il est de 19 candidats-conseillers. 19 noms avec alternance de personnes de sexe féminin et masculin.

Le mode de scrutin est appelé : Scrutin proportionnel de liste avec prime majoritaire Au premier tour, la liste qui remporte la majorité absolue et le vote d'au moins 25% des électeurs inscrits remporte 50 % des sièges. Le reste est réparti entre toutes les listes (y compris la liste majoritaire) ayant obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. Un second tour a lieu si aucune liste n'a obtenu la majorité absolue au premier tour. Peuvent alors se présenter les listes ayant réuni au moins 10 % des suffrages exprimés au premier tour (les listes ayant obtenu au moins 5 % peuvent fusionner avec une liste qualifiée pour le second tour). Au second tour, la liste arrivée en tête obtient 50 % des sièges et le reste est réparti entre toutes les listes (y compris la liste majoritaire) ayant obtenu au moins 5 %.

vendredi 27 septembre 2013

Mobilité douce | 110 enfants félicités pour la journée "Ecole sans voiture" du 27 septembre 2013

Suite au succès rencontré par le pédibus au printemps dernier, une journée « école sans voiture » a été proposée aux élèves le vendredi 27 septembre par les enseignants et le Club Urba. Le but était de venir à l’école en évitant d’utiliser la voiture. Tous les moyens de transports non motorisés ont été invités : baskets ou chaussures, vélos, trottinette, poussette… Cette fois-ci, il n’y a pas eu de ligne de pédibus, il a été proposé aux familles de s’organiser librement et selon leurs choix.

Bravo ! 110 élèves au moins, accompagnés par leurs familles, sont venus à l'école sans voiture et ont reçu nos félicitations !

Pour ceux qui ont du prendre la voiture, pas de soucis ! Nous aurons encore deux journées similaires cette année scolaire et tout les autres jours pour bouger sur le chemin de l'école ou ailleurs...

Prochaines journées "A l'école sans voiture" organisées avec les enseignants : les vendredi 28 mars (annulé pour cause d'élections municipales) et 13 juin. Les volontaires qui souhaitent participer à l'organisation et à la sécurisation des carrefours dangereux peuvent déjà s'annoncer auprès de marie@mondes.info.

mobilite douce, septembre 2013

dimanche 22 septembre 2013

Rencontre | Sous le Sequoia 2013 en image

Une cinquantaine d'habitants se sont retrouvé sous le Sequoia ce dimanche 22 septembre, pour échanger sur l'avenir du village. Quelques photos...

Les préparatifs

photo7 photo6

La rencontre

photo1 photo2 photo5 photo3 photo4

dimanche 1 septembre 2013

Rencontre | Sous le Sequoia 2013

Le dimanche 22 septembre 2013, de 11 à 13 heures, venez nombreux échanger sur Saint Jean aujourd'hui et demain. Maison Communale.

flyer 2013

Affiche Sous le Sequoia 2013

mercredi 3 juillet 2013

Projet circuits des fontaines | Une ballade au fil de l'eau - Quelques photos du 30 juin

Une cinquantaine de personnes se sont déplacées le dimanche 30 juin 2013 pour la première promenade des fontaines (église, choudans, charrière et retour, suivi d'un apéritif à la fontaine de l'église). Ambiance détendue pour redécouvrir ce patrimoine gonvillois, pour écouter et partager nombreuses histoires d’eau... Ce succès nous donne envie de travailler à un deuxième circuit. Affaire à suivre.

fontaine 300613 panneaux

fontaine 300613 église

fontaine 300613 philippe

fontaine 300613 maire

fontaine 300613 bourg

fontaine 300613 église

mercredi 29 mai 2013

Projet circuits des fontaines | Rendez-vous le 30 juin pour une ballade au fil de l'eau

Gonvilloises et Gonvillois, le dimanche 30 juin, le club Urba vous invite à une promenade au fil du premier circuit des fontaines. Départ à 11h de la fontaine de l'église, retour à la même fontaine une heure plus tard pour y partager le verre de l'amitié.

À Saint Jean, même quand il ne pleut pas (ce qui n'arrive pas souvent de nos jours), l'eau coule et glougloute déversée généreusement par les goulots des fontaines qui parsèment notre village. À Saint Jean, ces témoins d'un mode de vie qui ne connaissait pas l'eau courante sont pour la plupart encore actifs et soigneusement entretenus. Ils concentraient toute une partie de la vie villageoise et étaient le lieu privilégié des rencontres et conversations.

Nous vous proposons de (re)découvrir ce patrimoine murmurant d'un passé tout proche, d'écouter ou partager quelques-unes des histoires qui se racontent autour des fontaines, de goûter à des souvenirs d'alambic ou aux savoureuses rumeurs qui se chuchotent entre la fontaine à Miton et les vénérables bassins gardiens des entrées de la Charrière. Les fontaines de Saint Jean, une histoire d'eau (de source).

diapo fontaine 2013

lundi 20 mai 2013

Wikigonvill' | PLU : Plan local d'urbanisme

PLU : encore un de ces sigles. Devinez… et bien ces lettres se réfèrent à Plan local d’urbanisme. Toute commune en dispose d’un puisque l’aménagement du territoire communal est quand même une des grandes responsabilités de chaque commune. D’où l’intérêt pour chaque résident d’une commune de s’y intéresser et d’y apporter réflexions et rêves sur la qualité d’un « vivre-ensemble ». Se doter d’un plan local d’urbanisme lui confère la maîtrise des sols au travers notamment des autorisations d’occupation du sol.

Qu’est-ce au juste ? C’est un document de planification élaboré par la commune et qui porte sur l’ensemble de son territoire. Y est donc révélé le foncier, l’accès, la propriété et le droit des sols. Il sert de cadre de cohérence pour les différentes actions d’aménagement qu’une commune souhaite entreprendre pour améliorer son cadre de vie tout en respectant lois et réglementations, ou préserver ses équilibres et objectifs de développement durable.

Le PLU a un autre avantage : réaliser un PLU est une occasion pour une commune d’avoir une photographie à un moment T de sa démographie, son économie, son urbanisation, ses infrastructures, son agriculture, son environnement naturel et paysages. Cette photo s’articule aussi dans le temps (court, moyen et long terme) et se dessine sur une échelle, à la fois communale et intercommunale.

Plusieurs communes, notamment St Jean, ont révisé leur PLU ces derniers mois. Ces révisions sont ensuite mises à disposition des habitants: ils sont invités à venir consulter les documents et à commenter. Mieux, des réunions publiques sont organisées par la mairie pour présenter les modifications ou projets. Un commissaire-enquêteur reprend les remarques émises par les habitants et la mairie informe des suites…

- page 1 de 2